Vous m’avez lu et, par moment, vous avez eu envie de réagir, sans pouvoir le faire, puisque je ne suis qu’un simple texte face auquel vous n’aviez que trop peu d’interactions possibles. Vous pouvez réparer ce tort en écrivant tout ceci ci-dessous…