Autres militaires chiliens

[Page en cours, évidemment]

Classés par ordre alphabétique

Noms Prénom C.A. Grade Poste (en 1973) L/C[1] CNPA
Alvarez  Gustavo Terre Général L
Arellano Starck Sergio Terre (Valparaíso) C X
Bachelet Alberto Terre Général L
Bonilla Terre Général C
Bravo Général
Benavides Terre Général L
Brady Terre Général L
Cano Terre Général L
Carvajal Patricio Marine Vice-Amiral C X
Contreras[2] Raúl Terre Général L
González Ariel Marine Capitaine de frégate C
González Terre Général L
Huidobro Sergio Marine Vice-amiral C
Leigh Gustavo Air Général C (X)
Lutz Terre Général L
Mendoza Carabiniers C
Montero Marine Amiral L
Nuño Bawden Sergio Terre Général C
Pickering Vásquez Guillermo Terre Général L
Pinochet Ugarte Augusto Marine Amiral x / Commandant en chef des Armées C
Prats Carlos Terre Général Commandant en chef des Armées / Ministre C
Ruiz Danyau César Air Chef de la Première zone C X
Sepúlveda Squella  Mario Terre Général L
Souper Terre Général Bataillon blindé n°2 C
Toribio Merino[3] José Marine Amiral  Chef de la Première zone navale C X
Troncoso Daroch Arturo Marine Vice-amiral C X
Urbina Terre Général L
Valenzuela Terre Général L
Vivero Général C
Viver Terre Général C
Yovane Arturo Carabiniers C

 

  1. [1]On retrouvera cependant presque tous les légalistes avec les autres le jour du coup d’Etat, ralliés dans un souci d’éviter la guerre civile, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont comploté pendant l’UP
  2. [2]A ne pas confondre avec le major Manuel Contreras, qui jouera un rôle de premier ordre dans la DINA, et qui dirige, en 1972, l’Ecole d’ingénieurs de Tejas Verdes et donne des cours à l’Académie de Guerre chilienne.
  3. [3]C’est néanmoins le patronyme Merino, bien que second, qui est couramment utilisé pour le désigner.