Bande Sonore du Texte

Il m’arrive d’être très critique avec l’image et le cinéma, dont je considère qu’ils sont la défaite du sens[1]. Si ce n’est pas grave de ne pas restituer exactement un lieu, un paysage ou un visage [2], ne pouvoir retransmettre une musique, qui a la délicatesse de ne pas se  substituer au texte mais de l’accompagner, m’a paru frustrant. C’est pourquoi je vous propose cette bande sonore contenant tous les morceaux que chantent ou entendent mes personnages, chacun d’eux étant accompagné de l’extrait dans lequel il apparait.[3]

1ère partie

Année Chanteur/se – Groupe Chanson
1 1973 Tito Fernández ‘el Temucano’ Vals para Jazmín Comme un générique d’ouverture
2 1972 Pablo Milanés Quiero poner en la tierra mis pies Découvrir le Chili
3 1968 (enr.) Los chileneros “Ayer me encanó la yuta” ¡Viva Chile, mierda! (les Fiestas Patrias)
4 1970 Quilapayún Venceremos L’Unité Populaire
5 1871 Eugène Pottier « L’Internationale » La révolution socialiste
6 1972 Víctor Jara “La toma” (de l’album La población) Une écoute collective et fraternelle
7 Johann Sebastian Bach La Passion selon Saint Jean Un guet-apens érotique
8 1973 Tito Fernández ‘el Temucano’ Yo vengo a contar Un concert engagé
9 1851 Giuseppe Verdi Rigoletto Souvenir d’un soir au Théâtre Municipal
10 1971 Inti-Illimani Tatatí Un des groupes phares de l’Unité Populaire
11 1894 Claude Debussy « Prélude à l’après-midi d’un faune » Un après-midi de plaisir !
12 1972 Georges Brassens « Mourir pour des idées » Les hypocrites, toujours
13 1971 Paco Ibañez “Balada del que nunca fue a Granada” Retour chez la Mama
14 1972 Maxime le Forestier « San Francisco » Un petit jeune qui débute en première partie de Brassens
15 1787 Da Ponte / Mozart La ci darem la mano”, extrait de Don Giovanni Ode à l’amour et à la légèreté
16 1972 Georges Brassens « Les passantes » Vite aimée, déjà perdue
17 1969 Jairo Générique de “Simplemente Maria” Décérébration de masse
18 1968 The Jimi Hendrix Experience Voodoo Child Une vengeance sonore
19 1973 Quilapayún Las ollitas Une chanson chantée au festival de Viña del Mar, avant la bagarre générale
20 1973 Julio Zegers Los pasajeros Vainqueur du festival de Viña del Mar 1973
21 1968 The Doors Riders on the storm Musique de route, seul, dans la nuit vers Valparaíso
22 1966 Georges Brassens « La non demande en mariage » Carpe diem
23 1966 Herman Hermits No milk today Petite méchanceté
24 1969 The Beatles Come together Le bonheur : une voiture, un été, une femme.
25 1973 Tom Waits Hope I don`t fall in love with you Ah, l’amour !
26 1968 Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot « Bonnie & Clyde » Incitation à la débauche
27 1960-63 Violeta Parra Me gustan los estudiantes Héros de la rue
28 1973 Queen Keep Yourself Alive En attendant Tingo
29 1971 Buddy Richard Amor por ti Musique d’ascenseurs et de restaurants
30 1973 Aerosmith Dream On Et si la terre pouvait trembler
31 1973 Bill Evans What Are You Doing The Rest Of Your Life L’amour fou
32 Traditionnel (repris par Joan Baez ou les Quilapayún) No nos moverán « Quitte à en crever, je ne bouge pas ! Le fascisme ne passera pas. »
33 1962 Jacques Brel « Les bourgeois » Notre lot à tous…
34 1958 Boris Vian / Henri Salvador « Une bonne paire de claques » Nous sommes tous farceurs… mais en attendant ça fait mal
35 Eric Clapton  “Layla  Une vieille chanson en attendant que le chanteur arrête de se droguer
36 1972 Neil Young The needle and the damage done Musique gringa comme un petit geste de rébellion
37 1972 Scorpions I’m Goin’ Mad Musique allemande comme un autre petit geste de rébellion
38 1990 Paco Ibañez (paroles Federico García Lorca) Córdoba, lejana y sola Espagne rêvée, fantasmée, franquiste…
39 1973 The Rolling Stones Angie Sortie de Goats Head Soup (en août 1973)
40 1972 Los Jaivas Mira Niñita Musique criolla pour rechileniser le texte
41 1689 Henry Purcell Dido’s Lament dans Dido and Aenaes En guise de moquerie
42 1847 Eusebio Lillo Robles Hymne chilien Pourquoi Eusebio ?
43 1965 Györgi Ligeti Requiem Requiem d’une révolution
44 1954 Boris Vian « Le déserteur » « Vous seriez parti sans défendre la France qui a été votre terre d’accueil ? »

4ème partie

45 1935 Carl Orff O fortuna” (Carmina Burana) Que la bataille commence !
46 1935 Carl Orff Estuans Interius” (Carmina Burana) A coup de livres je les empêcherai de franchir mes murs
47 1935 Carl Orff Olim Lacus Colueram” (Carmina Burana) Un cygne cuit (et odeur de défaite)
48 1901 Maurice Ravel « Jeux d’eau » Torture
49 1973 (posthume) Víctor Jara Yo no canto por cantar” (Manifiesto) « Allez, Jara, sors de là, on a hâte de t’entendre ! On va voir si tu cries mieux que tu ne chantes ! »

Prologue

50 1966 Violeta Parra Gracias a la vida Comme un générique de fin, et des prologues, toujours des prologues…
  1. [1]La littérature aura gagné son combat contre la vacuité pleine − tout en couleur et même en 3D − de l’image lorsque ce sera un honneur pour un film d’être adapté en roman et non pas l’inverse, lorsque les éditeurs cesseront de changer la couverture des livres pour mettre l’affiche de l’adaptation cinématographique une fois celle-ci diffusée, comme un ridicule “vu à la TV”. Comme si c’était une chance pour un texte que d’être mis en image, comme si les gens pouvaient dire « je connais telle œuvre » parce qu’ils en ont vu l’histoire, le squelette, la part immergée de l’iceberg, en images…
  2. [2]Tu remarqueras qu’en mon sein, il y en a d’ailleurs très peu : ne sont-ils pas ce qu’ils doivent être dans l’imaginaire de chaque lecteur ?
  3. [3]Youtube est un outil facile à utiliser et où on trouve tout ce qu’il faut. Les vidéos ne font pas sens, je n’ai aucun partenariat avec leurs auteurs et je ne cautionne pas particulièrement les contenus visuels.