Films dans les salles 1972 et 1973

Il ne s’agit pas d’être exhaustif mais de souligner les films le plus connus ou les plus significatifs de ces deux années, ou encore ceux qui apparaissent dans le roman sans forcément faire partie des deux premières catégories.

  • Etat d’urgence (1973) de Costa-Gavras
  • Palomita blanca (1973) de Raul Ruiz
  • Ya no basta con rezar (1972) de Aldo Francia
  • Operacíon Alfa d’Enrique Urteaga (sur la conspiration ayant aboutie à l’assassinat de René Schneider) [fin janvier 1973]
  • El boxeador de Shangaï de…
  • Le professeur et ses amantes d’Annelise Meineche
  • Robó, huyó y lo pescaron (Prends l’oseille et tire-toi, 1969) de Woody Allen
  • Satyricon (1969) de Federico Fellini

Voir aussi un peu avant ou après 1972 et 1973

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *