Archives de catégorie : Documents

Sont appelés documents tous les types d’archives d’époque (années 70).

La guerre des momies / La guerra de los momios

On peut lire dans la bouche des partisans de l’Unité Populaire, le mot momio, littéralement « momie ». Ce mot, aujourd’hui tombé en désuétude, pourrait être traduit par « bourges », réacs », « vieux cons », « sales shnocks », etc.

Pour ceux qui comprennent l’espagnol la première minute de ce reportage de l’époque revient sur ce qu’est un momio.

Le reste du film de propagande monté en République Démocratique Allemande revient sur la période de l’unité populaire (jusqu’à 1:00) et les premiers mois de la dictature. Sur la querelle concernant la paternité de certains des passages de ce film (Walter Heynowski et Gerhard Scheumann vs Miguel Herberg), on pourra se reporter au travail en cours effectué par Jean-Noël Darde sur son site chili73-rda-heynowski-scheumann.com.

Militaires et politiques

Beaucoup de militaires, à l’occasion de leur passage au gouvernement, seront choqués par les hommes d’une espèce différente qu’ils rencontreront. A l’exactitude, à la rigueur, à l’austérité des militaires chiliens s’opposaient trop souvent la démagogie, les palabres, le laisser-aller des hommes de partis. La méfiance et le mépris que les militaires étaient déjà enclins à ressentir pour les « politiques » ne firent que croître.
Pierre de Menthon, Je témoigne, 54.

Le Nouveau Monde latin, une succursale du Quartier Latin ?

Les aberrations et les illusions des Latino-Américains ont toujours été encouragées par les projections narcissiques de l’Europe. Pour eux, l’Amérique est comme le miroir de leurs propres obsessions, répulsives dans le cas de l’Amérique du Nord, oniriques dans celui de l’Amérique du Sud. Ainsi, après la décomposition de la « révolution » imaginaire de 1968, les Européens cherchèrent la réalisation de leurs songes chez les guérilleros : Tupamaros, Montoneros, Guévaristes, ou, ensuite Sentier lumineux péruvien ou totalitarisme sandiniste inspiré ou soutenu par Castro. La plupart d’entre nous n’appliquèrent à ces égarements stupides et sanglants pas le moindre réalisme politique ni la plus mince exigence morale. L’intelligentsia du vieux continent adoptait, les yeux fermés, la théorie de l’économiste argentin Raúl Prebisch, qui disculpait entièrement les Latino-Américains de leurs propres échecs et les attribuait tous à l’ « effet de domination » des Etats-Unis. La gauche européenne attendait de l’Amérique Latine, et du tiers-monde en général, la révolution dont elle avait été frustrée. […] Après la déconfiture de mai 68, la gauche française, grande spécialiste de la révolution par procuration, cherchait dans le Nouveau Monde latin une succursale du Quartier Latin. »

Jean François Revel, [1997] Mémoires, 508-509.

Sans pleurnicheries (se préparer à la guerre civile)

Que personne ne se trompe. Nous ne sommes pas en train de vivre une période d’agitation sociale [menées par les] revendications des gremios. Nous vivons l’étape préparatoire de la guerre civile.

Qu’ils sachent que nous n’avons pas peur de la guerre civile. Nous ne voulons pas la guerre civile. Nous ne voulons pas la destruction et le sang que la guerre civile signifierait. Mais en même temps, nous ne sommes pas disposés à rentrer chez nous. Nous ne sommes pas disposés à annuler le processus. Nous ne sommes pas disposés à rendre aux patrons les usines, les terres et les banques. S’ils veulent les reprendre par la force qu’ils essayent. Nous les défendrons avec la force, puisque, le dialogue, apparemment, ne suffit pas.

Nous n’avons pas peur de la guerre civile. Durant ces deux années de transformations nous avons fait tout ce qui était humainement possible pour éviter la guerre civile. [Mais] s’ils insistent… Continuer la lecture de Sans pleurnicheries (se préparer à la guerre civile)

Mains se dessinant de MC Escher

Lorsque Juan corrige le roman qu’écrit Luz – celui-ci prend un tour très borgesien lors de leur discussion -, il finit par déclarer que sa jeune élève « arrive[1] à mêler ici MC Escher, Nietzsche, Prévert et un peu d’Ayn Rand sans ses côtés fascisants ». La référence à MC Escher vient évidemment de ses mains se dessinant, datant de 1948 :

mains-se-dessinant-mc-escher.
Continuer la lecture de Mains se dessinant de MC Escher

  1. [1]Remarquons que Juan met un peu la charrue avant les bœufs puisqu’il parle au présent, comme un travail accompli, de ce qui vient juste d’être ébauché lors de leur émulation mutuelle