Un article du Monde révèle que les experts écartent « l’hypothèse de l’empoisonnement du poète et prix Nobel chilien Pablo Neruda, officiellement décédé d’un cancer juste après le coup d’Etat d’Augusto Pinochet, en 1973. » Lire l’article

Mais le dossier reste ouvert.