Publication du Diable au corps par les éditions Quimantú

« M’étant jeté sur le lit à côté d’elle, je soulève légèrement la couverture de son livre pour en découvrir le titre : Le diable au corps de Raymond Radiguet.
— Quoi ? Tu lis un roman ?
— Ben oui, j’avais un peu mal à la tête, j’ai laissé tomber mes essais… Je l’ai acheté l’autre jour, c’est un des derniers ouvrages vendus par les éditions Quimantú.
— « Quatre ans de grandes vacances… », je l’ai lu il y a longtemps. Et ça te plait ?» [1. III]

2013-02-19 16.23.14
Vu dans El Siglo, octobre 1972.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *