La Bataille du Chili de Patricio Guzmán – 2ème partie : Le coup d’Etat

  • Début à 9:24 : le tancazo (29 juin 1973)
  • 9:25 à 12:38 : occupation des entreprises par le pouvoir populaire (images d’Alusa : 11:43 à 12:38)
  • 12:39 à 14:00 : refus par le Parlement de décréter l’état d’urgence (02 juillet 1973)
  • 14:01 à 15:06 : début de l’application de la loi sur le contrôle des armes
  • 15:07 à 16:27 : la solution pacifique (Allende, Luís Corvalán et le PC) passant par un accord avec la Démocratie Chrétienne.
  • 16:28 à 21:19 : débat télévisé PC vs Parti National
  • 20:20 à 24:11: nouveau gouvernement d’ouverture comprenant Fernando Castillo (recteur de l’Université Catholique et militant DC) (05 juillet 1973)
  • 24:12 à 25:27 : le dialogue UP / DC
  • 25:28 à 27:55 : l’Armée continue de chercher d’éventuelles armes dans le pays, témoignage populaire de soutien au gouvernement et nécessité d’armer le peuple
  • 27:56 à 29:46 : la position du PS (Carlos Altamirano) (12 juillet 1973)
  • 29:47 à 32:17 : armer le peuple ? rendre les entreprises ?
  • 32:18 à 33:03 : l’Armée ne trouve aucune arme ; la position du MIR (Miguel Enriquez) « toutes les formes de lutte seront légitimes »
  • 33:04 à 37:26 : blocage d’une rue au cordon Vicuña Mackenna pour protester contre la reddition des entreprises (19 juillet 1973) Julio Estuardo
  • 37: à 47:08 : débat sur le passage des entreprises à l’Aire sociale (cordon Recoleta)
  • 47:09 à 47:11 :  (19 juillet)
  • 47:12 à 49:42 :  l’Eglise lance un appel à la paix (20 juillet)
  • 49:43 à 50 :53 : dialogue DC et Allende (21 juillet)
  • 50:54 à 56:47 : assassinat et enterrement de l’aide de camp Arturo Araya (27 juillet)
  • 56:48 à 57:44 : suite des fouilles pour trouver des armes dans le peuple
  • 57:45 à 1:00:21 : nouvelle grève des transporteurs et importances des media de droite
  • 1:00:22 à 1:01:11 : le dialogue DC / UP au point mort
  • 1:01:12 à 1:03:45 : les militaires reviennent au gouvernement
  • 1:03:46 à 1:05:44 : échec de la réquisition des camions et réponse populaire face au manque de produits (11-12 août 1973)
  • 1:05:45 à 1:08:57 : distribution populaire et panier populaire.
  • 1:08:58 à 1:05:45 : la conspiration militaire navale dénoncée ; fin des négociations avec la DC ;
  • 1:08:58 à 1:05:45 :  le Parlement donne le feu vert à l’Armée (23 août 1973)
  • 1:12:02 à 1:16:40 : manifestation de commémoration des trois ans du gouvernement (4 septembre 1973)
  • 1:16:41 à 1:23:45 : coup d’Etat et premières déclarations de la Junte militaire (11 septembre 1973)
  • 1:23:46 jusqu’à la fin : début de la répression et résistance. « La bataille du Chili n’est pas perdue. »

< Première partie | Troisième partie >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *